Divers

Jour 14 : Le jour où… le marathon a été couru en moins de 2 heures

Pour ce 14ème jour du calendrier de l’avent, Les Olympistes vous proposent de revenir sur un exploit monumental réalisé il y a seulement quelques semaines par le Kényan Eliud Kipchoge : terminer un marathon en moins de deux heures. Cette barre mythique a donc été franchie le 12 octobre 2019 à Vienne par celui qui détient le record du monde de la distance en 2h 01min 39sec. Le nouveau record ne sera cependant pas homologué à cause des conditions très particulières dans lesquelles se sont déroulées la course, mais il marque déjà l’histoire de l’athlétisme.

1 heure 59 minutes et 40 secondes, c’est le temps hallucinant réalisé par Eliud Kipchoge ce 12 Octobre 2019 à Vienne. Une performance qui repousse les limites dans le monde de la course à pied tant cette barre mythique des 2 heures paraissait impossible à franchir. Une performance qui divise malgré tout les experts tant les conditions ont été aménagées pour favoriser la performance au dépens de l’équité sportive.

Un challenge sur mesure

Ce n’est donc pas en compétition officielle mais bien dans le cadre de ce qui a été appelé le Ineos Challenge que cette performance a été réalisée. Un challenge où tout a été imaginé dans les moindres détails pour favoriser la performance. 41 lièvres parmi les meilleurs coureurs mondiaux se sont relayés pour l’abriter du vent et lui donner le tempo. Une course régie par une voiture permettant de gérer la vitesse et la position des lièvres. Le tout sur un parcours viennois encore plus plat qu’à Berlin (marathon officiel le plus plat du circuit). Le matériel a lui aussi été pensé pour une performance optimale. L’utilisation de chaussures révolutionnaires dotées d’une semelle carbone à effet rebond et de boissons énergétiques dont la composition n’a pas été révélée est venue amplifier ce sentiment de dopage technologique. C’est pourquoi ce nouveau record ne sera pas homologué par l’IAAF, la fédération internationale d’athlétisme.

Eliud Kipchoge (en blanc) accompagné de ses lièvres et de la voiture tempo. Crédit: Alex Halada/AFP/Getty Image

Un énorme coup marketing

Financé par le milliardaire Jim Ratcliffe, patron d’Ineos et nouveau propriétaire de l’ancienne équipe cycliste Sky, ce challenge est vu par de nombreux experts comme un énorme coup marketing. Les moyens mis dans ce challenge ont donc été colossaux comme le prouve la rémunération de Kipchoge qui devrait atteindre 1 million de dollars. Et la réussite de ce projet a effectivement donné un sérieux coup de projecteur à cette entreprise de pétrochimie.

Une tentative similaire avait été réalisée par Nike en 2017. Elle s’était déroulée sur le circuit italien de Monza. Mais Eliud Kipchoge (encore lui) avait échoué avec un temps (déjà incroyable) de 2 heures et 25 secondes.

21,1 km/h de moyenne

Malgré toutes les critiques (légitimes) qui ont pu être exprimées face à cette performance, ce qu’a réalisé le coureur kényan de 35 ans reste exceptionnel. 21,1 km/h de moyenne soit 17 secondes tous les 100 mètres ! Tout bonnement hallucinant. Et c’est bien lui et sa foulée parfaite, qui ont avalés les 42,195 km de ce marathon hors norme. Il s’est même payé le luxe de finir les 500 derniers mètres en solitaire en accélérant la cadence.

« Je voulais marquer l’Histoire, c’était mon but. Il n’y a pas de limite humaine. » Eliud Kipchoge

Eliud Kipchoge restera donc le premier homme à avoir couru plus de 42 kilomètres en moins de 2 heures : une performance historique à prendre avec un peu de recul…

Credit photo : Running Addict
Marius Joly

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :