Divers

Le conseil de classe #1


Le week-end est terminé, l’heure est au bilan ! Le conseil de classe se réunit pour la première fois afin d’étudier cette classe très hétérogène mais au fort potentiel. Tour d’horizon des différents cas. 

20/20 pour Joshua Cheptegei

« Je vais à Valence avec un seul objectif : devenir l’homme le plus rapide de tous les temps sur 10 kilomètres. » Voici ce que déclarait Joshua Cheptegei et c’est chose faite ! Le coureur ougandais a battu le record du monde du 10 kilomètres sur route, réalisant le chrono stratosphérique de 26 minutes et 38 secondes. Récent champion du monde du 10 000m à Doha, l’athlète de 23 ans entre un peu plus dans l’histoire. Il efface ainsi la marque du Kényan Leonard Komon qui avait couru la distance en 26 minutes et 44 secondes.

L’avis du conseil de classe : Un travail régulier et ardu paye toujours. Félicitations pour cette performance ! À poursuivre en 2020.

Joshua Cheptegei s’était illustré cet été en devenant champion du monde du 10 000m.
Crédit photo : Stéphane Kempinaire/KMSP

18/20 pour Mathieu Van der Poel

Ou plutôt 9/9 pour le prodige néerlandais du cyclo-cross qui s’est imposé pour la 9ème fois de la saison, sur le Zilvermeercross. Van der Poel domine de la tête et des épaules cette saison de cyclo-cross et rien ne semble l’empêcher de poursuivre sa razzia tout l’hiver. L’armada belge, emmenée par Toon Aerts et Tim Merlier, ne peut que constater les dégâts.

L’avis du conseil de classe : Vous semblez banaliser l’extraordinaire avec une insolence inouïe. Attention tout de même à ne pas dégoûter vos petits camarades qui n’hésiteront pas à collaborer entre eux pour vous renverser.

17/20 pour James Harden

60 points en un match est une très grosse performance pour un basketteur. Mais pour James Harden, cela commence à devenir une habitude. C’est la quatrième fois qu’il atteint ce total, à la différence près que cette fois, il a réussi à atteindre ce total en… trois quart-temps. Les stats parlent d’elles-mêmes : seulement 24 tirs pour atteindre les 60 points, deuxième joueur le plus rapide à atteindre la barre des 50 points,… Son équipe s’est tranquillement imposé face aux Hawks (158-111) et est 4ème du classement de la conférence Ouest.

L’avis du conseil de classe : Toujours aussi impressionnant, vous êtes une légende à Houston mais pas encore une légende de la NBA. Il vous faut maintenant remporter le titre. Nous attendons encore un peu avant de vous féliciter. Le reste de l’année sera décisif pour vous !

La barbe ne fait pas l’homme
Crédit photo : Sky Sport

14/20 pour Nemanja Radonjic

Incapable de marquer depuis son arrivé à l’Olympique de Marseille, Nemanja Radonjic vient d’inscrire 2 buts en 2 matchs. Le Serbe est en grande forme et a permis à son équipe de s’imposer 2-1 face à Brest, permettant aux Marseillais de consolider leur 2ème place. 4ème victoire consécutive pour les phocéens et le joueur arrivé en 2018 sur la Côte d’Azur n’y est pas étranger. Dans Pirates des Caraïbes, Norrington disait qu’ « une bonne action ne suffit pas à racheter un passé de débauche et de perversité ». Sauf pour les fans de l’OM comme Florian Thauvin, le surnommant « le Cristiano Serbe ».

L’avis du conseil de classe : Des progrès très récents. En même temps, il était difficile de faire pire. Efforts à maintenir au second semestre pour espérer valider votre année.

Nemanja Radonjic après avoir marqué face à l’incroyable équipe de Toulouse.
Crédit photo : LFP

10/20 pour les biathlètes français

C’est parti pour une nouvelle saison de biathlon et c’est à Ostersund, en Suède, que ça se passe ! Le relais simple mixte a lancé les hostilités avec une victoire des locaux, suivi par le relais mixte où l’Italie s’est imposée. Les relais Français ont fini respectivement à de médiocres 7ème et 9ème place en étant à chaque fois hors du coup pour disputer la victoire. La faute à des tirs insatisfaisants dans les deux courses, notamment de la part de Célia Aymonier. Partie en première, elle a pioché à 6 reprises lors du relais mixte. Les premières courses individuelles dimanche ne furent pas plus glorieuses. Les erreurs commises la veille au tir sont réapparues, si bien qu’aucun des douze athlètes français n’est parvenu à blanchir ses dix cibles lors des épreuves de sprint. Malgré ces trop nombreuses erreurs au tir, les six biathlètes masculins se sont tous classés dans les 21 premières places, en partie grâce à de très bons temps sur les skis. A noter l’encourageante 5ème place de Martin Fourcade, deux fautes, qui réalise le second temps de ski derrière l’inatteignable Johannes Boe, vainqueur de la course.  Chez les femmes, Célia Aymonier redresse la barre et termine 9ème grâce à un 9/10 au tir, contrastant avec les 6 erreurs de Justine Braisaz qui termine 83ème de ce sprint remporté par Dorothea Wierer.

L’avis du conseil de classe : Des débuts compliqués mais il n’est pas trop tard pour redresser la barre car la saison est encore longue… Nous ne doutons pas de votre travail mais accentuez celui-ci sur vos points faibles. Conscients de vos capacités, nous croyons en vous pour la suite !

6/20 pour les handballeuses françaises

2 matchs et toujours pas de victoire pour l’équipe de France de handball féminin. Les Bleues se sont inclinées lors de leur premier match face à la Corée du Sud 29-27. Leur second match, face au Brésil, s’est conclu sur un match nul 19-19, qui ne rassure pas les supporters tricolores tant sur le résultat que sur le jeu. L’équipe de France a encore son destin en main mais devra s’imposer face à des nations candidates à la couronne mondiales telles que l’Allemagne et le Danemark. Les tenantes du titres sont désormais dos au mur et n’ont plus le droit à l’erreur.

L’avis du conseil de classe : Vous avez grillé vos jokers, il est temps de se remobiliser ! Vous décevez énormément au vu de vos capacités. A vous de nous montrer ce dont vous êtes capables. Si les résultats ne sont toujours pas là, nous serions contraints de vous priver d’un voyage scolaire à Tokyo, que vous avez pourtant mérité.

0/20 pour Ophélie Claude-Boxberger

Contrôlée positive à l’EPO au mois de septembre, Ophélie Claude-Boxberger ne cesse de clamer son innocence. L’athlète française, spécialisée dans le demi-fond, a même trouvé une excuse à ce contrôle positif. Son beau-père, Alain Flaccus, lui aurait injecté une piqûre de ce produit dopant à son insu, puisque sa compagne dormait.  Alain Flaccus avait été accusé d’agression sexuelle par sa belle-fille, avant que cette dernière ne retire sa plainte pour protéger sa mère. WTF. Cette nouvelle affaire de dopage dans l’athlétisme français fait énormément réagir. On peut citer Yohann Kowal qui a déclaré : « Comment voulez-vous être crédible quand une fille comme Boxberg a de la peine à se qualifier aux Mondiaux et se fait contrôler positive ? ». Mais la réaction la plus trash est sans aucun doute celle de Mahiedine Mekhissi :

L’avis du conseil de classe : Des résultats décevants associés à un manque criant de discipline. Vous ne semblez guère vous souciez de votre cursus, ce qui est très inquiétant. Il semble peu probable que vous obteniez votre année. N’hésitez pas à évoquer une éventuelle reconversion avec votre responsable d’orientation…

Crédit photo : Skyminds
Matthieu Heyman

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :