Divers

Ski alpin : Henrik Kristoffersen vainqueur du slalom à Levi, les Français frustrés

Les piquets ont livré leur verdict et c’est le Norvégien  Henrik Kristoffersen qui s’est imposé en livrant une deuxième manche de très haut niveau.

Un duel au sommet entre un jeune loup et un prétendant au titre suprême.

Après une première manche très serrée où  les 8 premiers se tenaient en moins d’une seconde, le second second acte s’annonçait palpitant. On en attendait d’autant plus côté Français car Clément Noël avait produit un véritable récital sur la piste finlandaise dans la première manche. Une première place méritée, devant tous les autres cadors de la discipline. Le Britanique Dave Ryding était situé à 39 centièmes et le Suisse Ramon Zenhausern à 66 centièmes. Le Norvégien Henrik  Kristoffersen se positionnait quant à lui en embuscade à 68 centième du jeune Français.

Une bataille serrée jusqu’au bout

Tandis que l’Allemand Linus Strasser et le Suédois Kristoffer Jakobsen explosaient les chronos et remontaient chacun de 14 places par rapport à la première manche, le Top 8 et les candidats aux podiums se préparaient à entrer en scène. Le premier conçurent à tenter sa chance est Andre Myhrer, il livre une belle manche très appliquée, mais sans génie. Il est d’ailleurs battu deux minutes plus tard par le Suisse Daniel Yule qui a produit un effort considérable dans le mur pour battre Myrher.  C’était maintenant au tour du vétéran Manfred Moelg (présent sur le circuit depuis 2003 tout de même) de s’élancer. Après un bon début de manche, il craque dans le mur, faisant plusieurs grosses fautes qui le mettent définitivement hors-jeu pour le podium. Après le passage raté de l’Autrichien Christian Hirschbuel, il n’en restait que 4. Le Norvégien Henrik Kristoffersen s’élançe prêt à tout pour effacer l’affront de sa 20ème place à Solden. Il skie de manière magnifique, haussant son niveau de plusieurs crans. Ramon Zenhausern essaye tant bien que mal de résister au Norvégien. Le grand Suisse n’en était d’ailleurs pas si loin, mais une mauvaise fin de parcours le fait échouer à la 5ème place. C’est ensuite le tour de Dave Ryding, l’Anglais de 32 ans est lui aussi très bien parti, il compte même près de 7 dixièmes d’avance à mi-parcours, mais il part à la faute dans ce diable de dernier mur.  Il ne restait donc que le jeune français Clément Noël pour nous faire rêver une fois de plus. Il s’attelle à la tâche avec passion en mettant tout de suite dans les premières portes de l’intensité mais comme on l’a vu cette fin de parcours est très cruel. Et malgré un dernier quart de course tonitruant, il échoue à seulement 9 centièmes de Kristoffersen vainqueur logique de la course.  Frustrant.

podium levi

Le podium de la course

Crédit photo : AFP

Les autres Français passent au travers.

Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet ont été incapables d’intégrer le Top 30 qualificatif pour la deuxième manche. Les deux Français complètement hors du rythme, n’ont pas réussi à reproduire la performance de Solden (où Alexis Pinturault avait même remporté la course).  Jean Baptiste Grange a lui aussi de quoi être frustré. Il a raté la deuxième manche pour une poignée de centièmes. Ce résultat est quand même encourageant pour celui qui revient d’une blessure aux ligaments croisés.

Une course à rebondissements, mi-figue mi-raisin pour les skieurs français… La saison de ski alpin est bel et bien lancée.

Maël Le Grouiec

Crédits photo : AFP

 

 

 

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :