Football Ligue 1

PSG-Lille : sans convaincre, Paris assure

Sans forcer, le Paris Saint-Germain s’est défait du LOSC ce vendredi en ouverture de la quatorzième journée de Ligue 1. Deux buts signés Icardi (17e) et Di Maria (31e) ont permis au PSG de s’imposer au terme d’une rencontre sans grande intensité. Malgré une bonne entame de match, les Lillois n’ont pas su inquiéter des Parisiens efficaces.

Icardi, encore lui

Aligné en 5-3-2 avec un duo Ikoné-Araujo en attaque, l’équipe de Christophe Galtier se montre agressive dès le début de la partie. Preuve en est, les Parisiens n’ont effectué aucun tir au quart d’heure de jeu. A l’inverse, Xeka sollicite Keylor Navas dès la deuxième minute de jeu. Face à un pressing haut, les hommes de Tuchel peinent à ressortir le ballon, faute à une équipe coupée en deux qui laisse son milieu de terrain en infériorité numérique.

Il aura néanmoins fallu d’un seul temps fort pour que les champions de France en titre prennent les devants. Idéalement servi par Idrissa Gueye, Mauro Icardi pousse le ballon au fond des filets (1-0, 17ème). L’Argentin marque son sixième but de la saison en Ligue 1 sur son troisième ballon. Jusqu’ici peu créatif offensivement et dominé, le PSG prend l’avantage contre le cours du jeu. Dans la foulée, Maignan empêche son ancienne équipe de faire le break en s’interposant devant Gueye. Le but d’Icardi a lancé la machine parisienne, Lille est désormais privé de ballon sans toutefois renoncer aux bonnes intentions du début de match. C’était sans compter sur Angel Di Maria qui double la mise après une perte de balle lilloise au milieu de terrain (2-0, 31ème). Symbole d’une efficacité redoutable, deux passes auront suffi aux parisiens sur cette contre-attaque pour se présenter devant le but.

Tactiquement, le PSG prend l’ascendant en cette fin de première période. Dans leur 4-3-3 habituel, le trio Marquinhos-Gueye-Draxler fait preuve d’une grande justesse technique et enchaîne les passes rapides vers l’avant. Contraints de courir après le ballon, le milieu de terrain lillois s’efface de la partie. Les Dogues tentent néanmoins d’attaquer mais Ikoné se heurte à un Thiago Silva solide.

Service minimum en deuxième mi-temps

En deuxième période, la rencontre perd en intensité. Les Lillois, toujours à la quête du ballon, font face à un PSG gestionnaire. Comme en octobre dernier face à Marseille, les Parisiens font tourner le ballon en défense en attendant (trop) patiemment l’ouverture. Malgré tout, ils se montrent dangereux sur chaque incursion. De son camp, Gueye lance Di Maria qui sert parfaitement un Cavani maladroit. Seul face au but, sa frappe piquée passe au-dessus du cadre.

Le LOSC a quand même pu exploiter la suffisance défensive patente du club de la capitale. Outre les prises de risque habituelles de Presnel Kimpembe, Angel Di Maria a perdu quatre ballons dans une zone dangereuse, dont deux remises dans l’axe qui auraient pu se transformer en but. Heureusement pour les Parisiens, Navas répond présent mais c’est surtout au manque de réalisme lillois qu’il doit son clean-sheet. Dans les meilleures dispositions pour marquer, Loïc Rémy effectue une frappe trop molle en plein sur le portier costaricain. Une statistique révélatrice : le LOSC a effectué huit tirs cadrés contre quatre seulement pour le PSG.

Ikoné et Yazici seuls au monde

Sur le plan individuel, Jonathan Ikoné a été le joueur le plus dangereux côté lillois. Ses dribbles ont bien souvent dynamisé l’attaque de son équipe et gêné les défenseurs adversaires. Kimpembe est contraint de le tacler dangereusement en première période pour l’arrêter. Carton jaune immédiat. De même, rentré en jeu en fin de match à la place de Benjamin André, Yusuf Yazici sollicite à deux reprises Keylor Navas après deux enchaînements de grande classe. A l’inverse, Luis Araujo a très peu pesé sur la défense parisienne et José Fonte n’a point été maître de sa surface, laissant passer le centre de Gueye sur le premier but.

Côté parisien, le duo Icardi-Di Maria confirme sa grande forme. En revanche, Neymar est à l’origine de nombreuses pertes de balle et son jeu foisonne de déchets techniques. Pour son retour après plus d’un mois sans jouer, le Brésilien est clairement hors de forme. Remplacé par Kylian Mbappé également de retour après un virus, l’international français a apporté sa vitesse à l’attaque parisienne sans trouver la faille. Défensivement, Thiago Silva a encore une fois rendu une copie propre tandis que le match satisfaisant de Presnel Kimpembe est terni par des prises de risque inutiles.

Au terme d’un match sans grande intensité, l’équipe parisienne engrange de la confiance avant son déplacement à Madrid mardi prochain. De l’autre côté, le LOSC enchaîne un onzième match à l’extérieur sans victoire. Recevant l’Ajax Amsterdam mercredi prochain, les hommes de Christophe Galtier auront à cœur de renouer avec la victoire.

Crédits photos : Le Parisien
Eliot Haury

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :