Cyclisme

Le désastre Dimension Data

J’ai vu, j’ai roulé, j’ai déçu. La célèbre maxime de Jules César sauce Dimension Data semble fonctionner depuis 2016, année où Dimension Data prit la succession de MTN-Qhubeka. Avec seulement 7 victoires et une nouvelle dernière place au classement World Tour, la formation sud-africaine aura vécu un calvaire cette saison.

Giacomo Nizzolo comme seule consolation

Certes loin de son niveau de 2016 où l’Italien avait brillé, Giacomo Nizzolo a réalisé une première saison correcte chez Dimension Data. Régulier de février (victoire sur le Tour d’Oman) à septembre (podium à Hambourg), Nizzolo s’est glissé à dix reprises dans le Top 10 d’une étape d’un Grand Tour malgré ses abandons précoces (13ème étape sur le Giro, 12ème sur le Tour). Il fut l’un des rares coureurs de Dimension Data à se montrer sur les Grands Tours cette saison et même plus globalement sur les courses par étape. Néanmoins, qualifier la saison 2019 de Giacomo Nizzolo d’aboutie montre la piètre qualité des résultats de la formation de Brian Smith.

L’illustration parfaite de la saison de Dimension Data.
Crédits photos : S. Mantey/L’Equipe

Des déceptions à la pelle

Il aurait été légitime d’évoquer un Edvald Boasson Hagen terne ou encore la saison blanche de Mark Cavendish, mais la déconvenue majeure de Dimension Data en 2019 est très certainement Michael Valgren. Après une saison 2018 très aboutie (vainqueur du Het Nieuwsblad et de l’Amstel Gold Race), le Danois a commencé à se montrer à son avantage seulement au mois de septembre. 4ème sur la Bretagne Classic, 5ème au GP de Montréal et enfin 6ème aux Mondiaux, le coureur de 27 ans s’est mis en avant trop tard pour sauver une triste saison sans le moindre coup d’éclat. Hors du Top 50 sur les Ardennaises, abandon sur Tirreno-Adriatico, hors de forme sur le Tour de Suisse et la Grande Boucle, les échecs furent nombreux cette saison pour celui qui aura très certainement à cœur de faire bien mieux en 2020.

Reste à voir désormais si le départ de Mark Cavendish, le changement de sponsor (Dimension Data a été racheté par NTT) ou l’arrivée de Victor Campenaerts, l’un des meilleurs rouleurs du monde, vont permettre de relancer NTT…

Dimension Data en 2019, c’est :

  • Aucune victoire sur les classements généraux
  • 7 victoires dont 6 obtenues par le duo Nizzolo-Boasson Hagen
  • Un recrutement qui ne porte pas ses fruits
Crédits photos : cyclismepro
Matthieu Heyman

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :