Cyclisme

Un virtuose nommé Mathieu Van der Poel

Tout juste auréolé d’un 3ème titre européen en cyclo-cross et Champion du Monde en titre, Mathieu Van der Poel est sans aucun doute le grand favori de cette nouvelle saison de cyclo-cross, d’autant plus en l’absence de son grand rival, Wout Van Aert. Retour sur une saison sur route exceptionnelle et projection sur celle de cyclo-cross.

Un environnement favorable

Fils d’Adrie Van der Poel, petit-fils de Raymond Poulidor, Mathieu Van der Poel possède des gènes de champion. Et il l’a montré très tôt ! Champion du Monde Juniors sur route en 2013, le Néerlandais a aussi remporté deux fois le titre mondial en cyclo-cross. C’est sur cette discipline que le coureur de 24 ans a d’abord brillé, remportant les épreuves de Coupe du Monde à la pelle. Sa rivalité avec Wout Van Aert a sans aucun doute tiré les deux champions vers le haut. Et ses qualités de cyclo-cross se sont retrouvés sur la route : explosivité et capacité de multiplier les sprints courts sont ces principales forces et il n’a pas tardé à les montrer sur route cette saison.

Ils doivent être beau les repas de famille chez les Van der Poel.
Crédit photo : Eurosport

Une saison sur route hors-norme

Pensionnaire de la formation néerlandaise Corendon-Circus, Mathieu Van der Poel n’est très certainement pas le mieux entouré et doit très souvent se débrouiller seul. Aucun problème pour le petit-fils de Raymond Poulidor qui n’a pas besoin de ça pour briller. Sa pratique du cyclo-cross laisse penser que Van der Poel est habitué à ces situations. Brillant sur les classiques, Van der Poel a réalisé une véritable razzia : Vainqueur du GP de Denain, d’A Travers la Flandre, de la Flèche Brabançonne et surtout de l’Amstel Gold Race où le Néerlandais a réalisé une course époustouflante, pour remporter une édition historique de la classique néerlandaise. 29 ans après son père, Mathieu Van der Poel a inscrit son nom sur le palmarès de l’Amstel Gold Race en dynamitant la course à 70 kilomètres de l’arrivée, puis en réalisant une remontée fantastique. Menant seul un groupe de contre de 10 éléments, le Néerlandais de 24 ans a repris Jakob Fuglsang et Julian Alaphilippe dans les derniers hectomètres pour remporter ce qui représente à l’heure actuelle sa plus belle victoire sur route.

Rajoutez à cela une 4ème place sur le Tour des Flandres, un grand Tour de Grande-Bretagne et un Championnat du Monde offensif, et vous obtenez un véritable crack…

Et maintenant ?

Vainqueur la semaine dernière à Ruddervoorde, en Belgique, le champion du Monde 2019 a remporté son troisième titre européen en cyclo-cross. En l’absence de Wout Van Aert, blessé depuis le Tour de France, le Néerlandais a toutes les cartes en main pour réaliser, une nouvelle fois, une saison exceptionnelle sur les manches de Coupe du Monde cet hiver. Malgré une courte préparation, le champion du Monde a maté à lui seul l’armada belge pour devenir une nouvelle fois champion d’Europe, malgré des « sensations moyennes ».

Champion d’Europe de VTT au mois de mai, Mathieu Van der Poel rêve de devenir champion Olympique de la discipline au mois de juillet, à Tokyo. Avant cela, sa saison sur route sera plus fournie qu’en 2019 (31 jours de course seulement) avec notamment une première participation aux Strade Bianche,  Milan-San Remo ou encore Paris-Roubaix. Capable de briller sur tous les terrains, le petits-fils de « Poupou » n’a pas fini de nous émerveiller…

Crédit photo : AFP/David Stockman
Matthieu HEYMAN

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :