Tennis

ATP Finals : Premiers matchs et déjà des (grosses) surprises

Et c’est parti ! Nous voilà plongés dans cette nouvelle édition des ATP Finals, qui fête ses 50 ans cette année. A l’issue des premiers matchs de poule, les trentenaires n’ont pas tous eu à faire les mêmes efforts et la jeunesse s’est montrée particulièrement entreprenante et dangereuse. Retour sur tous les résultats des poules Agassi et Borg.

Poule Agassi : le numéro 1 mondial chute d’entrée

Jamais l’Allemand n’avait réussi pareil exploit en 5 confrontations jouées entre les deux hommes, et pourtant c’est bien Alexander Zverev (22 ans, 7èmemondial) qui est sorti vainqueur du duel l’opposant à Rafael Nadal. Une belle entrée en matière pour le gagnant des Finals 2018, qui avait alors battu Djokovic, et qui démontre son véritable niveau malgré une saison très en-dessous de ses capacités (avec un seul titre à l’ATP 250 de Genève en mai dernier). Le jeune homme a pris d’entrée le taureau Nadal par les cornes pour nous proposer un premier set à sens unique, remporté 6-2. Rafa, contraint à l’abandon aux Masters 1000 de Paris-Bercy en demi-finale pour blessure, ne semblait pas avoir récupéré de son couac physique et n’a pas su riposter. Manquant d’agressivité et concédant à nouveau une balle de break sur son service, l’Espagnol s’est finalement incliné 6-2 6-4 en moins d’1h30min de jeu. Peu réconfortant pour la suite du tournoi et sa place de numéro 1 mondial.

tsitsipasfinals_olympistes
Stéfanos Tsitsipás (Grèce, 21 ans), numéro 5 mondial. Crédit : heraldpalladium.com

Second match de la poule joué également hier, Tsitsipás (21 ans, 6èmemondial) n’a fait qu’une bouchée du Russe Daniil Medvedev (23 ans, n°4 mondial), et ce contre toute attente. Dans cette rencontre entre deux nouveaux venus aux Finals, il aura fallu attendre 55 minutes pour en voir un prendre l’avantage : au terme d’un set remporté au jeu décisif, puisque personne ne souhaita offrir de balle de break à son adversaire, ce fut le Grec qui se montra le plus adroit et pris les devants une manche à rien. Solide sur son service, Tsitsipás ne laissa aucunement son aîné prendre l’ascendant et s’avéra d’une efficacité redoutable sur ses points de premier service (avec 89% des points remportés). Ne sachant déjouer le jeu intense proposé par le jeune Grec pour son entrée en lice, Medvedev a finalement craqué à la toute fin du second set, en perdant son jeu de service à 4-5 pour offrir un jeu de service gagnant que Stéfanos s’empressa de conclure. Jeu, set et match : victoire Tsitsipás 2-0 (7-5, 6-4) en 1h42 minutes.

Poule Borg : Novak fait du Novak, Roger se fait vieux

Premier match de cette 50ème édition des ATP Finals, Novak Djokovic affrontait Matteo Berrettini, 8èmemondial, pour sa première participation au tournoi. Et malheureusement pour lui, il avait cet après-midi face à lui le meilleur de Novak : un match expéditif en à peine 1h03min de jeu pour trois petits jeux seulement concédés par le champion serbe. Revanchard de sa défaite en finale l’année dernière et de sa place de numéro un mondial perdue il y a peu, Djokovic n’a pas fait les choses à moitié. Bien au contraire. Le jeune Italien de 23 ans a tout simplement mordu la poussière de l’O2 Arena de Londres, n’arrivant à rien que ce soit sur son service comme sur les échanges avec la tour de contrôle serbe. D’abord en confiance sur ses deux premiers jeux de service, Berrettini a subi très vite le courroux de Novak, qui compte bien finir invaincu du tournoi pour empocher un maximum de points ATP et regagner sa place sur le trône. En un éclair, soit une demi-heure en temps Novak, le premier set s’acheva sur un petit 6-2. Tandis que l’on pensait l’homme aux 16 titres de Grand Chelem rassasié, ce dernier n’en était qu’à l’entrée. Malgré un jeu de service perdu sur son unique balle de break concédée, le Serbe infligea un triple break à l’Italien (qui ne put gagner un seul de ses jeux de service) en 34 minutes. 6-2, 6-1 et premier point du tournoi pour « Djoko » qui prend la tête de son groupe.

federerfinals_olympistes
Roger Federer (Suisse, 38 ans). Crédit : deccanherald.com

Second match de cette poule Björn Borg : Federer-Thiem. Une affiche qui semble avantageuse au Suisse, certes, mais les Finals réservent généralement de bonnes surprises (ou du moins bonnes selon le joueur que vous supportez). En l’occurrence, le score fut sans appel mais bel et bien pour le second cité. En effet, l’Autrichien a réussi à se défaire du recordman de la compétition (avec 6 titres) Roger Federer pour venir le battre pour la troisième fois cette année en autant de tentatives. Tombeur du Suisse à Indian Wells et à Madrid (Masters 1000), Thiem a réédité la performance dans un duel pour le moins très serré entre les deux professionnels du revers à une main. Mal en point en s’inclinant sur son premier jeu de service d’entrée, Federer fit la course derrière avant de vite debreaké à 2-2. Le set se poursuivit ardemment, tandis qu’aucun des deux ne se décida à concéder le moindre break, mais cela avant que Roger ne craque à nouveau au pire des moments, donnant l’avantage 6-5 à Dominic Thiem. Sans trop forcer, l’Autrichien conclut le premier set et se donna un maximum de chances de victoire. Dans un duel au sommet ravissant le public londonien, Thiem dut mettre les bouchées double lors du second set pour aller voler un jeu adverse. Bis repetita, il fallut attendre le dernier jeu de service du Suisse pour que Thiem ne prenne l’avantage sur un jeu blanc à 6-5. Dans la foulée, Federer se battu comme il pouvait pour reprendre son jeu de retard mais rien à faire, Dominic est sa « bête noire » et il finit par l’emporter également 2-0, comme Djokovic avant lui ainsi que Tsitsipás et Zverev le lendemain.

Programme à venir

Aujourd’hui les prétendants du groupe Borg reviennent sur le court de l’O2 Arena pour en découdre à nouveau. Les deux hommes en tête de la poule, Thiem et Djokovic, s’affronteront pour qu’au final seul l’un des deux se retrouve seul premier au nombre de points. Avant cela, c’est un match déjà décisif pour Federer qui n’a plus le droit à l’erreur pour espérer atteindre les demi-finales du tournoi. Pour ce faire, une victoire est impérative face à Matteo Berrettini. Même le Suisse semble archi-favori, il parait tout de même fatigué après sa 22ème année en pro et une incroyable carrière qui semble s’approcher du bout du tunnel.

Pour ce qui est de la poule Agassi, duel aussi des grands perdants de cette première phase avec Nadal-Medvedev pour commencer, puis poursuivre sur un bel affrontement Tsitsipás-Zverev. Nadal ne peut plus connaître la défaite dans ce tournoi et devra s’imposer, que ce soit face à Tsitsipás ou Medvedev, sachant que l’Espagnol n’a perdu qu’à une seule reprise en 7 confrontations cumulées face aux deux hommes (contre Tsitsipás au Masters 1000 de Madrid cette année). Zverev a toutes ses chances pour rejoindre à nouveau les demi-finales, comme lors du précédent exercice.

Cette année plus que jamais, la jeunesse, symbole du renouveau du circuit ATP, semble déterminée à vaincre le « Big Three » et leurs 55 tournois du Grand Chelem cumulés.

Crédit photo : cbc.ca
Adrien Fedeli

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :