Basket-ball NBA

Warriors : la mort d’une dynastie

Surprise ! Les Warriors perdent, et ils perdent bien. La dynastie de la Bay Area vient de s’achever et Steph Curry semble bien seul dans cette jeune équipe, pleine d’ambition mais vide de passion. Ce manque se fait cruellement ressentir en ce début de saison et annonce déjà bien la couleur pour la suite de la saison.

Cinq ans. Cinq ans depuis le premier titre de MVP du génie Stephen Curry. Cinq ans depuis le premier titre de Golden State depuis 1975. Cinq ans de domination ininterrompue sur toutes les équipes de la ligue. Un jeu collectif racé, altruiste et élégant. Une défense solide et une alchimie incroyable entre tous les joueurs de l’armada de la Bay Area. Une attaque létale construite autour des deux meilleurs shooteurs de la ligue. Bref, une véritable machine à gagner et une des équipes les plus fortes de l’histoire. Pendant cinq ans nous avons admiré une dynastie s’établir sous nos yeux.

Mais depuis cette saison, tout est fini. Cinq années de domination absolue, effacées en un été. Les Warriors ont perdu tout ce qui faisait leur force. Tout d’abord, KD est parti à Brooklyn. Mais là n’est pas le plus important. La véritable force de Golden State était son collectif soudé, construit autour d’une bande de potes, avant d’être une équipe NBA. Klay Thompson, blessé pendant les finales, ne reviendra sûrement pas avant la fin de la saison. Shaun Livingston a pris sa retraite, Iguodala est parti à Memphis. Il ne reste aux Warriors que Draymond Green et Steph Curry. Ce dernier, blessé à la main récemment va rester à l’infirmerie pendant encore quelques semaines. Le reste de l’effectif ressemble à un training camp pendant les vacances d’été. Pas vraiment de cohésion d’équipe, mais le plus catastrophique reste la défense. Tous les soirs, si vous supportez le calvaire qui est de regarder les Warriors jouer, vous assisterez à une soirée portes ouvertes. Aucun des joueurs ne défend, ce qui à légèrement tendance à agacer Draymond, qui semble le moins perdu de l’effectif. En attaque, ça shoote à tout va. Habituel vous me direz, c’est ce même shoot à trois points qui a été rendu populaire en grande partie par les Splash Brothers et qui a fait leur succès. Seulement là…ce ne sont plus Curry et Klay qui shootent. Le seul capable de rentrer ses shoots de façon plus ou moins régulière est D’Angelo Russell. Mais celui-ci a l’air à certains moments presque désintéressé et nonchalant. Un trade semble envisagé par les Warriors. Car oui…une phrase à laquelle personne n’aurait pensé il y a 5 ans : les Warriors vont probablement tanker. Ils vont devoir se rabattre sur l’espoir d’obtenir un bon pick de draft pour entourer Curry.

Depuis le début de la saison, les Warriors n’ont gagné que deux matchs sur les 8 premiers. Le premier match de la saison annonçait déjà la couleur : un blowout complet pour l’inauguration du Chase Center. Cette inauguration était d’ailleurs l’action la plus importante de la soirée côté Warriors. 141 à 122 pour les Clippers lors de cette rencontre, une défense inexistante et un Curry beaucoup trop esseulé en attaque. Depuis, Golden State affiche des statistiques bien décevante : 14ème attaque de la ligue et 21ème position en terme de rebonds par match (on rappelle qu’il y a 30 équipes en NBA !). L’époque des Golden Boys championne NBA semble bien loin, on ose à peine imaginer une place en playoffs cette année. Si vous êtes fan des Warriors, bonne chance à vous.

Crédit image : BEN MARGOT – ASSOCIATED PRESS
Jean-Baptiste BREEN

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :