Divers

L’utilisation du sport par le Qatar

Derrière ce petit pays se cache une influence culturelle (le soft power) grandissante depuis le début du XX° siècle. Cette dernière passe énormément par le sport et vient à nous demander : comment le Qatar utilise t-il le sport pour se construire une influence culturelle mondiale ?

Le lien entre le PSG et le Qatar est connu de tous mais le lien entre Paris et le Qatar l’est un peu moins. Personne, ou presque, ne sait que le Qatar a une superficie plus faible que la région Île-de-France (11 571 m² contre 12 012 m²). Tout ça pour dire que le Qatar est aujourd’hui plus célèbre grâce à ses investissements importants dans le sport que par ses caractéristiques géographiques. Derrière ce petit pays se cache une influence culturelle (le soft power) grandissante depuis le début du XX° siècle. Cette dernière passe énormément par le sport et vient à nous demander : comment le Qatar utilise t-il le sport pour se construire une influence culturelle mondiale ?

L’achat de grands clubs

Le Qatar a bien compris que le sport est une langue universelle. Et donc l’enjeu d’acheter certains clubs sportifs va permettre au pays de toucher directement les supporters du club, les passionnés de sport d’un pays ou même d’un continent. En effet, l’achat d’un club de football prestigieux qui va disputer des compétitions continentales (comme l’UEFA Champions League en Europe) ou même des compétitions entre clubs d’un même continent sur un autre continent (exemple de l’EA Ligue 1 Games aux Etats-Unis à l’été 2019) engendre une influence mondiale du Qatar. 

Le Qatar a investi 1,5 milliards dans le PSG, dont 850 millions d’euros dans les mercatos depuis leur arrivée jusqu’en avril 2018 selon l’Équipe du 17 avril 2018

L’illustration de cette méthode est l’achat par le fond d’investissements qatari QIA (Qatar Investment Authority) du Paris-Saint-Germain en 2011. Avant l’ère qatari, le club n’avait pas d’aussi bons résultats sportifs et n’avait pas (et tout le monde le sait) des fans de toute la France et même du monde. Depuis son arrivée au PSG, le Qatar a dépensé 1,5 milliards d’euros dans le club, dont 850 millions dans les mercatos selon l’Équipe (17/04/2018). Les grosses têtes d’affiche comme Neymar ou Mbappé font parler, sont performantes (quand elles jouent), et font rêver beaucoup de passionnés de football. Ainsi, le Qatar élargit son influence grâce à la visibilité désormais mondiale du PSG.

psg au qatar

Thiago Silva, Cavani, Mbappé et Neymar tout sourire au Qatar en décembre 2017. Crédit : PSG.

 

Le sponsoring

Le pays du Moyen-Orient mise aussi beaucoup sur le sponsoring auprès des sportifs. Cela va permettre de se montrer aux yeux des passionnés de sport. Parmi les campagnes les plus importantes de sponsoring, on retrouve Qatar Airways (compagnie aérienne qatarie) qui est très implantée dans le milieu du football international, notamment en sponsorisant les coupes du monde masculines et féminines de 2018 et 2019. Les moyens financiers du Qatar lui permettent de s’afficher sur ces événements importants, rivalisant avec toute autre proposition financière plus faible. L’entreprise sera aussi le sponsor officiel de la Coupe du Monde 2022 à Doha. On a aussi l’exemple de Qatar Foundation, association à but non lucratif pour l’éducation, les sciences et le développement du Qatar, qui fut le sponsor du FC Barcelone de 2010 à 2016. De plus, le Qatar multiplie les collaborations entre son club, le PSG, et d’autres marques présentes partout dans le monde. Depuis la saison 2018/2019, le club de la capitale noue un partenariat avec l’équipementier sportif et sportswear, Air Jordan, permettant de vendre cette marque aux fans du PSG, mais également de « vendre du PSG » aux fans de la marque Air Jordan. Les deux parties y gagnent financièrement mais aussi culturellement par une influence grandissante. Lors de la saison 2018/2019, les ventes d’équipement du PSG ont augmenté de 10 % par rapport à l’année précédente alors que les résultats sportifs ont régressé (toujours vainqueur de la Ligue 1, toujours éliminé en 8° de Ligue des Champions mais seulement finaliste de la Coupe de France).

psg et air jordan
Marco Verratti et Kylian Mbappé à Shenzhen (Chine) pour promouvoir le partenariat commercial PSG x Air Jordan. Crédit : Le Parisien / Sébastien Nieto.

L’organisation d’événements sportifs

Enfin, le Qatar compte sur l’organisation d’événements sportifs internationaux afin de compléter son affirmation sur la scène sportive mondiale. Ils organisent depuis 1993, l’Open masculin de Doha (tennis), et depuis 2001, l’Open féminin de Doha également. On retrouve tous les ans le meeting de Doha depuis 1997 (athlétisme). En 2015, le pays a accueilli le Championnat du monde de Handball (avec une équipe composée de 4 qataris sur 17 joueurs. Ce n’est pas une blague). Et bien sûr, le Qatar a accueilli en septembre et octobre 2019, les Championnats du monde d’athlétisme. Prochain événement sportif en date organisé au Qatar : la Coupe du Monde de football 2022 (avec ses fameux stades climatisés et ses ouvriers (très) mal traités). Malgré sa puissance sportive et culturelle, le Qatar s’est vu refuser l’attribution des Jeux Olympiques de 2016 et de 2020.

Tout ça pour dire que le Qatar devient un pays utilisant de plus en plus le sport pour étendre son soft power partout dans le monde. Dans le domaine sportif, le Qatar devient un concurrent de taille pour les pays occidentaux dans l’organisation d’événements et dans l’investissement sportif. Même si les résultats sportifs du Qatar ne sont pas encore présents, on imagine bien dans un futur proche ou non le Qatar remporter des médailles aux Jeux Olympiques d’hiver, qu’il aura peut être organisé (en plein désert, oui) avec des sportifs multinationaux. Comme quoi le sport est bien une langue universellement parlée…

Crédit photo : Others (site FIFA)
Valentin CANAUX

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :