Tennis

Rolex Paris Masters : des Français dépassés et un cinquième titre pour Novak Djokovic ?

Les deux derniers Français du tournoi Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga n’ont rien pu faire vendredi, respectivement battus par le jeune Canadien Denis Shapovalov et l’Espagnol Rafael Nadal. En remportant sa demi-finale face à Gregor Dimitrov, le numéro un mondial Novak Djokovic s’est quant à lui offert sa sixième finale à Bercy.

Des Français impuissants

Après avoir difficilement battu le 50ème joueur mondial Radu Albot en trois sets, Gaël Monfils (13e) s’est fait balayer en une heure par le Canadien Denis Shapovalov (28e) sur le score de 6/2,6/2. Le Français semblait complètement vidé mentalement et physiquement, comme il l’a souligné à la sortie de son match : « Je suis épuisé. Je ne suis pas un robot… Quant à Denis, il a simplement mieux joué que moi ». Avec cette défaite, Monfils ne participera pas au Masters de Londres, lui qui devait atteindre au moins le stade des demi-finales. Jo-Wilfried Tsonga, invité par les organisateurs, n’aura pas à rougir de son parcours au Rolex Paris Masters. Le Manceau s’est logiquement incliné face au futur numéro un mondial, Rafael Nadal en deux sets (7/6 [4],6/1). Néanmoins, le Majorquais a eu fort à faire dans le premier set pour se défaire d’un « Jo » aussi explosif qu’éblouissant. Le 35e mondial a multiplié les coups gagnants et a retrouvé une grosse intensité de frappe qui était portée disparue depuis un bon bout de temps. Après avoir perdu le tie-break de la première manche, Jo-Wilfried Tsonga n’a strictement rien pu faire face à un Rafa surpuissant. Il pourra néanmoins s’appuyer sur ses dernières bonnes performances pour attaquer sereinement la prochaine saison.

Dans l’autre quart de finale qui opposait l’actuel n°1 mondial Novak Djokovic au Grec Stefanos Tsitsipas, c’est bien le Serbe qui s’est facilement imposé (6/1,6/2) en à peine une heure. Novak Djokovic a été très solide avec seulement 10 fautes directes et 18 coups gagnants, à l’inverse du 7ème mondial (20 fautes directes et 8 coups gagnants). Enfin, le Bulgare Grigor Dimitrov (27e) n’a pas eu à forcer son talent face au Chilien et 42ème joueur mondial Christian Garin en l’emportant sur le score de 6/2, 7/5.

Dans la première demi-finale de la journée, Novak Djokovic affrontait Grigor Dimitrov. Le Serbe l’a une nouvelle fois logiquement emporté, toujours en deux sets (7/6 [5], 6/4). Ce match fut l’occasion pour la première fois à l’AccorHotels Arena d’assister à de nombreux échanges à rallonge, comme l’illustre les 33 coups de raquettes lors du tie-break remporté par le numéro un mondial. Avec un très bon jeu de service, un excellent jeu de jambes et profitant de la moindre ouverture pour déborder le 27ème joueur mondial, Novak Djokovic file en finale du Masters 1000 de Bercy pour la sixième fois de sa carrière. Ensuite, nous pensions assister à un choc de générations entre Denis Shapovalov, 20 ans, et Rafael Nadal. Malheureusement, la blessure de l’Espagnol aux abdominaux pendant son entraînement matinal en a décidé autrement. Le prodige Canadien jouera alors sa première finale en Masters 1000, face à Novak Djokovic.

Les clefs de la finale

Sixième finale au Masters de Paris-Bercy pour Novak Djokovic, première finale pour le jeune mais très talentueux Denis Shapovalov, autant dire que le numéro un mondial part avec un gros avantage. Les quatre et uniques confrontations entre les deux joueurs tournent en faveur du Serbe avec trois victoires. Et encore, la seule victoire du 28ème joueur mondial remonte à une exhibition lors du Boodles Challenge, en juin dernier. Néanmoins, l’homme aux quatre titres à Bercy reconnaît que Shapovalov s’est nettement amélioré : « Shapovalov ? je trouve qu’il a réduit ces derniers temps le nombre de fautes directes. Il joue en ce moment un tennis impressionnant, comme il l’avait prouvé face à Monfils ». Actuellement en très grande forme (9 victoires sur ses 10 derniers matchs), l’expérimenté « Nole » n’a concédé aucun set depuis le début du tournoi en faisant preuve d’une extrême solidité sur sa ligne de fond de cour. Le Canadien lui, a eu plus de réussite pour rallier la finale : il a notamment profité de l’abandon du Français Gilles Simon au 2ème tour à 2/2 dans la première manche et du forfait de Rafael Nadal hier, avant la deuxième demi-finale. Le prodige du tennis canadien a tout de même dû se défaire du puissant et numéro 6 au classement ATP l’Allemand Alexander Zverev, après avoir bataillé face à l’Italien Fabio Fognini (12e) en trois sets. Il s’est ensuite promené face au Français Gael Monfils en une heure de jeu. Sa jeunesse et sa fraîcheur pourraient être l’un de ses grands atouts pour espérer exister face au monstre Novak Djokovic. Réponse cette après- midi à 15 heures à l’AccorHotels Arena.

Crédit photo : Welovetennis.fr
Adrien LEROUX

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :