Non classé Tennis

Rolex Paris Master 2019 : A quoi s’attendre dans le dernier carré?

Le dernier Masters 1000 de la saison est souvent le théâtre de rebondissements, de surprises et de belles performances. Cette année, les joueurs français ont incarné à la perfection l’ADN explosif de ce tournoi. Retour sur les coups d’éclats de la première moitié du tableau homme et les clés des matchs à venir.

NOS FRENCHIES TOUT SHOW

Parmi les six Français qui ont passé le premier tour, on retrouvait des joueurs avec des objectifs totalement différents : Adrian Mannarino, 43ème mondial, espérait briller et se faire plaisir après une saison correcte mais sans étincelle. Malheureusement, l’ogre Rafael Nadal se trouvait sur son chemin et a mis un point sur sa saison (7-5 6-4). Corentin Moutet affrontait quant à lui le numéro 1 mondial Novak Djokovic, score honorable mais défaite quand même (7-6 6-2). Le jeune gaucher de 20 ans termine sur une défaite mais peut construire le futur sur cette saison où il aura acquis de l’expérience. Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils ont remporté leurs matchs avec sérieux et application. « JO » l’a emporté en deux manches face à la tête de série numéro 10 Matteo Berrettini et Gaël l’a emporté face à son compatriote Benoit Paire après un match fantasque. De son côté Jérémy Chardy, 65ème mondial, a créé la surprise en éliminant le 4ème joueur mondial qui restait sur six finales consécutives, Daniil Medvedev. Alors qu’il menait la danse dans le premier set, le Russe est sorti de son match après avoir laissé échapper 14 balles de breaks. Le frenchie l’a écœuré en faisant preuve de réalisme et s’est offert une des plus belles victoires de sa carrière (2-6 6-2 6-4).

A consulter : https://lesolympistes.com/2019/10/21/daniil-medvedev-zoom-sur-un-joueur-hors-norme/

Au tour suivant, Jérémy Chardy n’a pas confirmé et s’est incliné au terme d’un tie-break très serré dans le 3ème set face au Chilien Christian Garin. Les chances françaises reposaient donc sur les épaules des expérimentés Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils. Ils ont tout deux perdu la première manche mais ont enchanté le public parisien en s’imposant. « Jo » a vaincu au mental Jan-Lennard Struff, 36ème mondial, en sauvant deux balles de match (2-6 6-4 7-6). Le Manceau confirme ainsi sa forme retrouvée sur cette saison 2019. Il finira la saison dans le top 30 ATP. Gaël Monfils a lui aussi bataillé pour rejoindre les quarts. Après avoir été transparent dans le premier set, il s’est ressaisi, notamment au service, pour vaincre le 50ème mondial, Radu Albot.

LES CLÉS DES 1/4

La tâche sera plus compliquée en 1/4 de finale ce vendredi soir (19h30). Le francilien affronte le Canadien Denis Shapovalov qui a sorti le numéro 11 mondial Fabio Fognini et le numéro 6 Alexander Zverev. Gaël Monfils va devoir bien servir et défendre efficacement face à un joueur qui a réalisé 35 coups gagnants et remporté 83% des points disputés sur sa première balle de service. Avantage à la puissance du Canadien selon Les Olympistes mais rien est impossible avec la résistance et le côté show-man du Parisien qui joue à domicile. La marche est encore plus haute pour le deuxième français en lice. En effet, Jo-Wilfried Tsonga affronte Rafael Nadal qui n’a pas encore perdu de set du tournoi. Le Français a pourtant battu à 4 reprises l’Espagnol sur 11 matchs. La dernière fois, c’était « Jo » qui l’avait emporté à Shanghai en 2015. La confrontation se déroulait d’ailleurs sur la même surface (dur) et en 1/4 de finale. Coïncidence ou pas, le Français se doit de hausser son niveau de jeu pour ne pas succomber aux coups du taureau de Manacor. Les Olympistes s’attendent à un Jo-Wilfried Tsonga offensif qui n’a rien à perdre. Il va vouloir étouffer son adversaire avec son coup droit de boxeur. Imposer le jeu dans la diagonale coup droit « Jo » et revers Rafa est indispensable si le français ne veut pas trop souffrir.

Que peut-on espérer pour la suite? On ne voit pas comment Novak Djokovic peut terminer sa saison sans une finale. Il affronte le talentueux Grigor Dimitrov en 1/2 mais le Serbe fait preuve d’une telle sérénité et facilité qu’on se demande comment il peut être mis en défaut. Novak Djokovic est donc largement favori et sera probablement présent en finale. Dans l’autre partie du tableau, Les Olympistes misent sur la présence d’un Français en finale. Nous estimons que ce ne sera pas Gaël Monfils qui va souffrir face à Denis Shapovalov mais bien Jo-Wilfried Tsonga. Lorsqu’il joue décomplexé, le Manceau est capable de sortir des coups irrattrapables. S’il trouve une bonne première balle, il peut faire déjouer Rafa et enfin retrouver des sensations presque oubliées. Laissons nous envahir par l’espoir et rendez-vous ce soir à 19h30 pour Shapovalov-Monfils et 21h30 pour Nadal-Tsonga.

Crédit Photo : Factory-se
Jules BOURGAT

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :