Cyclisme

CCC, les comptes ne sont pas bons

Incapable d’assumer l’héritage de la BMC, la première saison de CCC dans l’élite du cyclisme professionnel fut un chemin de croix où seuls Greg Van Avermaet et Patrick Bevin ont su apporter la lumière. Avec seulement 6 victoires, l’équipe polonaise a conclu l’exercice 2019 à une triste 16ème place au classement World Tour.

Une « GVA-dépendance »

En levant les bras 3 fois et grâce à une belle régularité, Greg Van Avermaet a marqué à lui seul 68 % des points World Tour de son équipe. Ce seul chiffre permet d’argumenter la dépendance de la CCC au Champion Olympique 2016. A 34 ans, le Belge a réalisé une saison honnête, capable de jouer les places d’honneur sur les Classiques (vainqueur à Montréal) mais aussi de s’illustrer sur les courses par étapes comme ce fut le cas sur le Tour de Valence et le Tour d’Oman. Le Tour du Yorkshire fut une réussite grâce à son succès sur la dernière étape et sa 2ème place au classement général. Néanmoins, ses plus belles années sont certainement derrière lui et la CCC ne doit surtout pas compter exclusivement sur lui au risque de faire de 2020 un nouveau flop.

Van Avermaet vainqueur à Montréal, l’éclaircie dans la sombre saison 2019 de CCC.

 

Mais tout ne fut pas noir pour la CCC, comme en témoigne la saison correcte de Patrick Bevin. Le rouleur néo-zélandais a particulièrement brillé sur l’exercice chronométré cette saison. Vainqueur du titre national, Bevin a ensuite brillé sur les routes australiennes du Santos Down Under Tour puis enchaîné les places d’honneur sur les chronos du Tour de Romandie, du Tour de Suisse ou sur la Vuelta (2ème du contre-la-montre de Pau). Enfin, Patrick Bevin a parfaitement fait honneur à son maillot national aux Mondiaux puisqu’il a terminé 4ème du chrono. Et les autres ? Le néant, symbolisé par la saison d’Alessandro De Marchi, tronquée par les blessures.

Un recrutement pour rebondir

Avec les arrivés de Matteo Trentin et Ilnur Zakarin, CCC a placé sa confiance dans des coureurs qui ont fait leurs preuves dans le passé. Matteo Trentin a réalisé une superbe saison 2019 et voudra sûrement continuer sur sa lancée. De son côté, Ilnur Zakarin cherchera à se relancer après une saison moyenne. A noter aussi, l’arrivée de Fausto Masnada, grimpeur italien de 25 ans, qui a brillé sur les courses italiennes d’avril, avec en point d’orgue une victoire d’étape sur le Giro. Si avec ces coureurs, CCC n’arrive pas à faire de 2020 la saison de la relance, l’heure sera vraiment grave. Au bon souvenir de la BMC…

 

CCC en 2019, c’est :

  • 6 victoires
  • 3 victoires pour Greg Van Avermaet et 2 pour Patrick Bevin. Dépendant.
  • Beaucoup de déception
Crédits photos : Eurosport
Matthieu HEYMAN

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :