Basket-ball NBA

Déjà de belles affiches en NBA : le récap des 5 premières nuits

Depuis mercredi, la NBA a repris le pouvoir et le moins que l’on puisse dire c’est que le calendrier nous a délicieusement gâté. Alors si votre réveil n’a pas sonné depuis mercredi ou que vous êtes fautif d’un léger retard à l’allumage, ce bilan de la première semaine de NBA devrait vous sortir de l’ignorance.

Nuit de mardi à mercredi : Duel des Angelinos

La NBA nous régale dès le premier soir avec l’une des matchups les plus attendues de cette saison : Lakers contre Clippers. Le Staples Center était en feu pour accueillir les deux équipes de Los Angeles pour cette « opening night » au sommet. Elles se sont rendues coup pour coup pendant tout le match, mais malgré un Danny Green des grands soirs – 28 points à 7/9 au shoot à 3 points – les Clippers se sont imposés 112 à 102. Kawhi, comme à son habitude, tire son équipe vers le haut avec une ligne de stats impériale : 30 points à plus de 50% au tir, 6 rebonds et 5 passes. LeBron et Davis, respectivement 18 et 25 points, ont fait ce qu’ils ont pu pour maintenir leur équipe à flot mais c’est au niveau du banc que la différence s’est faite sentir. Seulement 19 points venant du banc des Lakers, contre 60 pour celui des Clippers, dont un Lou Williams à 21 points. Manque d’alchimie au sein des Lakers ou problèmes de rotations ? La suite de la saison nous le dira.

Le deuxième match de la soirée, Pelicans contre Raptors, avait dû être planifié en prévision du début de Zion Williamson qui a finalement dû regarder, depuis sa chambre d’hôpital, son équipe s’incliner en prolongation. Les champions en titre se sont imposés à la Nouvelle-Orléans de façon impressionnante. Le cinq majeur a marqué 107 des 130 points totaux de l’équipe. Les jeunes Pelicans ont réussi à arracher une prolongation mais ça n’a pas été suffisant pour faire vaciller Toronto avec un Van Vleet et un Siakam tous les deux à 34 points. Du côté des Pelicans c’est Brandon Ingram qui finit meilleur marqueur avec 22 points mais à 8 sur 19 au shoot. On attend donc toujours l’arrivée de Williamson dont le retour est prévu le 17 décembre au plus tard.

Nuit de mercredi à jeudi : Un Kyrie record… pour rien

Bon instit’, KAT a donné la leçon.
Crédit photo : kstp.com

Grosse night avec 11 matchs au programme. D’abord, la victoire des Wolves sur les Nets : 127 à 126. La ligne de stats de Towns est dingue, le pivot s’occupe de tout. Pour Brooklyn, Irving score 50 points ! Jamais un joueur n’avait inscrit autant de points lors de son premier match avec une nouvelle franchise. 50 puntos donc mais une glissade fatale en fin de match qui lui coûte le shoot de la gagne.

Philadelphie est sortie vainqueur du choc de l’Est contre Boston. Le 5 majeur des Sixers a fait le boulot (15 points minimum pour chaque titulaire). Kemba a fait le timide pour sa première. Succès important de Detroit sur Indiana qui pourrait valoir cher en fin de saison. Pas de Griffin mais un gros Drummond. C’est un pléonasme mais un pléonasme à 32 points et 23 rebonds ! Kennard à 30 points et à 6/9 de loin. Propre !

A l’Ouest, le prolongement de la série Portland-Denver a vu les Nuggets s’imposer 108-100. Une victoire très collective contre un Lillard déjà en feu et un Whiteside qui part sur de bonnes bases (16 points, 19 rebonds).

Au rayon des scénarios attendus vous pouvez vous servir entre la victoire du Heat sur Memphis (101-120), celle de Dallas contre Washington (100-108), le succès du Jazz face au Thunder (95-100), la défaite des Knicks à San Antonio (111-120) ou le win du Magic contre les Cavaliers (85-94).

2 surprises cependant. Les Hornets semblent promis à la lanterne rouge mais les Bulls ont fait les frais des 27 unités au scoring de P.J. Washington pour son premier match en carrière. Phoenix bat Sacramento de 29 points. Les Suns ne pouvaient espérer meilleur début de saison jusqu’à ce que DeAndre Ayton soit contrôlé positif à un diurétique.

Nuit de jeudi à vendredi : Sacré baptême pour le Chase Center

Si l’inauguration de la nouvelle salle des Warriors était bien au programme, les hommes de Steve Kerr y sont allés de leur petite touche personnelle en organisant une opération portes ouvertes facturée à 141 points. En effet les Clippers l’ont emporté 141 à 122 en s’appuyant sur leur collectif (7 joueurs à plus de 10 unités, 3 à plus de 20) et sur l’incapacité de Golden State à défendre. Paul George manquait toujours à l’appel mais Kawhi n’ a pas eu besoin de planter plus de 21 points pour mener sa team au succès. Lou Williams régale toujours autant et Patrick Patterson a bien fait de résilier son abonnement au McDo. Quelques kilos en moins et 20 points pour l’ailier fort. Du côté des Dubs, Russell n’a pas démérité mais Curry – malgré 23 pions – a été trop maladroit pour permettre aux Warriors d’espérer.

Du côté du Toyota Center, Houston accueillait Milwaukee. Les 3 derniers MVP étaient ainsi réunis et c’est Giannis qui s’en est le mieux sorti : 117-111 en faveur de Milwaukee. A défaut de terminer le match sur le parquet, le Grec a fini en triple-double avec 30 points, 13 rebonds et 11 assists. Là encore la force du collectif a payé mais tout n’est pas à jeter pour les Rockets. Westbrook a montré qu’il avait beaucoup à apporter et le résultat aurait peut-être été différent si Harden avait décidé d’arroser le filet plutôt que la planche. À noter, une légère explication de texte entre les deux stars de Houston. À voir s’ils n’arrivent déjà plus à se supporter ou si leur amitié leur permet simplement d’être honnête l’un envers l’autre.

La troisième rencontre de la nuit a vu Atlanta venir à bout de Detroit, 117 à 100. En quelques lignes : Trae Young est déjà chaud ; Collins est énervé contre ses amis les arceaux ; Parker a eu un coup de chaud et les 2 rookies d’ATL ont connu des fortunes diverses (du bon pour Hunter, moins pour Reddish). En face, les Pistons privés de Griffin n’ont pas démérité mais n’ont jamais semblé en mesure d’inquiéter leurs adversaires. Derrick Rose a maintenu son équipe à flot (27 points) mais a pêché dans le dernier quart-temps.

Nuit de vendredi à samedi : La dureté des Lakers, le carton de KAT

Désolé pour les anti Los Angeles mais l’affiche de la nuit concernait encore la cité des anges. Les Lakers se sont bien repris, imposant une dureté défensive fatale au Jazz. LeBron a mené les siens, inscrivant 32 points, 7 rebonds et 10 passes décisives. Il s’est montré très complice avec Anthony Davis. Ce dernier a reçu 2 alley-oops et s’est même permis une remarque sur les implants capillaires du King. En face, Conley a encore été fantomatique et personne n’a su réagir quand les Lakers – bien aidés par l’adresse de Troy Daniels – ont pris le large durant le 3ème quart-temps. 86-95 score final.

A domicile, Boston a pris la mesure de Toronto en s’imposant 112 à 106. La marque a été parfaitement répartie chez les C’s : 25 points pour Brown et Tatum, 22 chez Kemba ou encore 15 du côté d’Hayward. Siakam a une nouvelle fois retourné le tableau des statistiques (33 points, 5/7 à trois-points), Lowry s’est remis à scorer (29 points) mais cette fois-ci, Van Vleet n’a pas enfilé le costume du facteur X.

L’ambiance a été bouillante du côté du derby de New York. Le trashtalk était à l’ordre du jour à l’occasion de la victoire des Nets 113-109. Randle s’est permis de beaux moves poste bas mais Kyrie Irving a mis tout le monde d’accord. Si l’ancien de Cleveland a planté 26 points et envoyé 5 assists, il a surtout marqué le tir de la gagne, dans une position qui a rappelé à beaucoup un certain jour de finale NBA.

Pour sa part, Towns réalise un énorme début de saison. Une ligne de stats phénoménale pour le félin des Wolves (37 points, 15 rebonds, 8 assists, 4 steals, 2 blocks) qui permet à Minnesota d’aller chercher son 2ème win malgré des Rozier et P.J. Washington en double-double.

Rapidement :
Lillard n’a pas fini de rentrer ses « bad shots » et a puni les Kings (122-112). La connexion Beal-Bryant a résisté aux 28 pions de Gilgeous-Alexander. Washington : 97 ; OKC : 85. Dončić a roulé sur New Orleans (123-116 pour Dallas) à l’instar de LaVine sur Memphis (110-102 en faveur des Bulls). Finalement, Denver a battu Phoenix d’un petit point et en prolongation. Belle résistance des Suns, trop justes face au triple-double de Jokić et au contre clutch de Craig.

Nuit de samedi à dimanche : le soleil brille à Phoenix

La nuit a commencé très fort ce samedi, avec une sympathique opposition entre les Bucks et le Heat. Après un dernier quart disputé au Fiserv Forum, c’est Giánnis Antetokoúnmpo qui arrache les prolongations, au buzzer. Malgré la grosse ligne de stats du grec – 29 points, 17 rebonds, 9 assists mais 8 turnovers – ce sont les hommes de Spoelstra qui s’imposent finalement. Score final : 131-126 en faveur du Heat.

Détour par le Michigan, où Detroit accueillait les Sixers. Dans un match disputé, aucune équipe n’a réellement pris le large et c’est Philadelphie qui s’impose, sans Joel Embiid. Une victoire 117 à 111 pour Ben Simmons et ses copains. Toujours privés de Blake Griffin et du frenchie Sekou Doumbouya, les Pistons peuvent malgré tout se réjouir de la nouvelle bonne performance de Derrick Rose. 31 points en sortie de banc pour l’ancien MVP.

Les Hawks recevaient Orlando et le moins que l’on puisse dire, c’est que Trae Young a été magique. 39 points, 7 rebonds et 9 caviars, le tout à 64% au tir pour le jeune Trae. Atlanta s’impose 103 à 99 face aux Floridiens.

Crédit photo : zimbio.com

Les Celtics se déplaçaient au Madison Square Garden pour défier les Knicks. Menés à la mi-temps, les hommes vêtus de vert se sont finalement imposés sans soucis, 118 à 95, avec notamment 32 points de Kemba Walker. Côté new-yorkais, le rookie R.J. Barrett a inscrit 26 unités, insuffisant pour inquiéter Boston.

Première victoire de la saison pour John Beilein et les Cavaliers ! Face aux Pacers, les Cavs l’emportent sur le score de 110 à 99, devant leur public. La doublette intérieure Love-Thompson a porté les siens, avec respectivement 21 et 25 points.

En déplacement à Chicago, les champions en titre se sont facilement imposés. Une victoire 108 à 84 des Raptors face à des Bulls trop faibles. Leur meilleur scoreur sur ce match, Wendell Carter JR, n’a inscrit que 12 points. Seuls lui et Zach LaVine ont atteint les 10 unités lors de cette rencontre côté Chicago.

Les Rockets se sont imposés de justesse à domicile face aux Pelicans, 123-126. En dépit d’un tragique 2 sur 18 à trois points de James Harden, les hommes de Mike D’Antoni ont pu compter sur Russel Westbrook, auteur d’un triple-double. Côté NOLA, on peut noter les bonnes performances des ex-Lakers. 35 points pour Ingram, 18 points et 10 passes de Lonzo et 23 unités inscrites par Josh Hart.

Les Spurs de San Antonio se sont également imposés par peu d’écart face aux Wizards. Une victoire 122 à 124 et un trio DeRozan-Aldridge-Murray au rendez-vous. Les trois gaillards ont inscrits un total de 72 points et ont porté leur équipe.

Sacramento, désormais coaché par Luke Walton, démarre mal sa saison. Après une première défaite face à Portland, c’est cette fois le Jazz qui l’emporte largement à Salt Lake City. Victoire 113 à 81 pour Utah.

Enfin, la nuit s’est achevée avec une surprise, la victoire de Phoenix qui recevait les Clippers. Toujours sans Paul George, l’équipe de Los Angeles s’incline 122-130 contre les Suns de Devin Booker, auteur de 30 points.

Nuit de dimanche à lundi : la foudre s’abat sur les Warriors !

Vous le sentez venir ce contre bien violent ?
Crédit photo : sportsnet.ca

Coup de tonnerre dans l’Oklahoma, où Chris Paul et ses nouveaux coéquipiers l’emportent 120 à 92 face à des Warriors méconnaissables. Avec un écart s’étendant jusqu’aux 40 points, Golden State n’a jamais existé, à l’image d’un D’Angelo Russel expulsé après un sale 3 sur 10 au shoot et 6 malheureux points.

Après prolongations, les Grizzlies ont vaincu les Nets au FedEx Forum. Les oursons s’imposent d’un seul petit point grâce à un buzzer beater signé Jae Crowder, le premier de la saison. Ja Morant réalise sa meilleure perf’ avec 30 points et 9 assists. Une défaite 133-134 pour Brooklyn.

Autre match serré cette nuit, Portland s’impose de deux points à Dallas. Une victoire 121 à 119 pour le duo Lilliard-McCollum qui aura finalement pris l’ascendant sur la paire Dončić-Porziņģis. Le jeune Slovène s’en est d’ailleurs voulu après le match, regrettant sa sélection de tir.

Dans le Minnesota, ce sont les Wolves qui s’imposent contre un Heat en back-to-back. C’est bien KAT et ses partenaires qui ont imposé leur patte sur ce match. Les loups l’emportent sur le score de 116 à 109.

Direction Los Angeles pour clôturer cette nuit NBA, les Lakers étaient confrontés aux Hornets. Victoire 101-120 de LA, 20 points pour LeBron et 29 pour Davis. Mais la belle surprise de ce match nous vient de Dwight Howard, 16 unités et 10 rebonds à 8 sur 8 au tir, assortis de 4 blocks. Affûté notre ami.

Crédit photo : NBA.com
JB BREEN, Axel DAILLET, Marius VEILLEROT

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :