Non classé

Récap des quarts de finale : les choses sérieuses commencent

Les quarts de finale de ce week-end ont marqué le début de la seconde phase du tournoi. La phase de poule est déjà loin, c’est au tour des meilleures équipes de sortir leur botte secrète pour espérer remporter les trois matchs les séparant du trophée. Revenons ensemble sur ces quarts de finale.

Nouvelle-Zélande et Angleterre : un long fleuve tranquille

Ces deux équipes aux atouts bien différents nous ont impressionné ce week-end en s’imposant assez facilement contre des équipes du premier plan mondial, qui semblaient avoir perdu leur rugby face à ces deux puissances.

Comment résumer le match de l’Angleterre ? En un mot, une purge… Les Anglais ont complètement écrasé les pauvres Australiens qui se trouvaient sur le passage du rouleau-compresseur. Le XV de la Rose joue son meilleur rugby depuis bien 10 ans. Les joueurs s’entendent à merveille sur le terrain et personne ne semble pouvoir les inquiéter, même pas les Wallabies, qui ce jour-là auraient dû rester chez eux. Que dire du jeu australien ? On ne sait pas si ce sont les Anglais qui ont étouffé l’Australie ou les Australiens qui ont, comme par magie, perdu tout ce qu’il savait faire. Sûrement beaucoup des deux. Les Anglais ont très rapidement mis en place leur jeu tandis que les « vacanciers » se contentaient de comprendre ce qui leur arrivait. Le résultat, une claque reçue et une demi-finale pour nos pires ennemis les « rosbeefs ».

Crédit Photo : Ouest France

La Nouvelle-Zélande est-elle la meilleure équipe du monde ? Peut-elle prolonger sa dynastie ? Un grand OUI. La fougère, malgré les années, ne semble pas vouloir faner. Au contraire, elle se sublime de coupe du monde en coupe du monde. Les Irlandais n’étaient tout simplement pas à la hauteur. Eux-aussi ont perdu leur rugby, mais le résultat du match était franchement prévisible. Les Blacks font peur et installent leur suprématie dès le début du match. Les rencontres se suivent et se ressemblent dans le monde de l’ovalie : les Blacks sortent avec le sourire et leurs adversaires s’inclinent en essayant de garder la tête haute.

Mais alors qui des Blacks ou de la Rose pourra se qualifier en finale ? Ce match sera sûrement le plus beau de la compétition. Deux grandes attaques et deux belles défenses s’affrontent et n’ont vraiment pas envie de retourner à la maison. Le match sera à suivre ce samedi 26 octobre à 10h (fuseau français). Ne le ratez sous aucun prétexte.

Pays-de-Galles et Afrique-du-Sud : la logique se poursuit

Le Pays-de-Galles et les Boks sont deux équipes à fort caractère mais leur chemin pour parvenir aux demi-finales n’a pas été le même, loin de là.

La déception des français est toujours présente surtout après avoir vu l’arbitre du match poser avec nos nouveaux ennemis Gallois. Et oui Seb, tu as été filmé et même si nous acceptons tes excuses, notre amertume durera quatre ans. Les Gallois ont donc battu nos Bleus, après un match très serré à l’issu duquel le XV du poireau accède aux demis. Mais soyons plus objectifs, le Pays-de-Galles est l’une des meilleures équipes du moment, qui est capable d’avoir des trous d’air (comme contre nos coqs) mais qui est tout de même constante. Cette équipe peut faire peur aux autres nations. C’est avec la larme à l’œil que nous leur souhaitons bonne chance.

Crédit Photo : Ouest France

Les Springboks devaient absolument remporter leur match face aux japonais pour oublier la désastreuse mais incroyable défaite de 2015. Quatre années sont passées et les deux équipes se retrouvent mais cette fois-ci lors d’un match à élimination directe. La fougue japonaise n’a, cependant pas pu résister à l’envie de revanche des sud-africains. Le match a rapidement été dominé et le score est rapidement monté. Mais les japonais doivent être fiers d’eux car ils ont montré au monde du rugby que de nouveaux pays pouvaient émerger.

Les pronostics

La section rugby des Olympistes se prête au jeu des pronostics pour ces demi-finales. Evidemment, nous sommes en total désaccord et nous espérons que l’autre se trompe.

  • Louis Mathieu : Victoire des Anglais et des Springboks
  • Thomas Fraisse : Défaite des Anglais (car on est français) et victoire des Boks

Malgré la défaite des Bleus, le rugby est avant tout un sport de partage. Alors profitez des dernières rencontres de la compétition pour sortir voir les matchs, et vivre de formidables émotions que seul le ballon oval peut vous procurer !

Crédit Photo : Sud Radio
Thomas FRAISSE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :