Cyclisme

Jackpot pour la Jumbo-Visma

Alors que la saison cycliste 2019 s’est achevée, il est l’heure de tirer le bilan ! Avec 51 victoires, la Jumbo-Visma a quasiment doublé son nombre de victoires en deux saisons et s’affirme désormais comme une formation phare du peloton.

Une polyvalence importante

Un sprint massif ? Dylan Groenewegen, Mike Teunissen ou encore Wout Van Aert sont là ! Une étape de montagne ? Pas de problème ! Primoz Roglic, Steven Kruijswijk ou encore George Bennett seront cités parmi les favoris. C’est simple, l’équipe néerlandaise est capable de s’imposer sur tous les terrains et compte dans ses rangs les meilleurs mondiaux dans chaque domaine. Seule équipe présente sur les podiums des trois Grands Tours, avec deux coureurs différents en la personne de Primoz Roglic (3ème du Giro et vainqueur de la Vuelta) et de Steven Kruijswijk (3ème du Tour), la Jumbo-Visma s’est illustrée par sa force collective sur la Grande Boucle et le Tour d’Espagne. En effet, Steven Kruijswijk a pu compter sur le soutien de George Bennett mais aussi de son compatriote Laurens De Plus, précieux dans les moments importants. C’est simple, la formation managée par Richard Plugge était souvent la mieux représentée dans les dernières ascensions. Cette force en montagne est d’autant plus impressionnante que la Jumbo s’est imposée trois fois au sprint avec trois sprinteurs différents ! En effet, Mike Teunissen, Dylan Groenewegen et Wout Van Aert ont tous les trois levé les bras !

Sur la Vuelta, Primoz Roglic n’a jamais semblé être inquiété par ses rivaux et s’est emparé de la tunique rouge de leader lors de son sacre sur le contre-la-montre de Pau. Son coéquipier Sepp Kuss a même remporté une étape de prestige en solitaire au sommet du Sanctuario del Acebo, lors de la 15ème étape. En bref, la Jumbo-Visma a brillé sur les Grands Tours. Et quand on sait que la dernière fois qu’un Jumbo-Visma avait remporté un Grand Tour (Giro 2009), Robert Gesink était censé devenir à court terme le plus gros rival d’Andy Schleck sur 3 semaines, la chose n’est pas récente !

Cette polyvalence fut clairement l’arme principale de l’équipe néerlandaise, en témoigne les très bons résultats obtenus sur les classiques : Top 10 sur « A Travers la Flandre » et  Paris-Roubaix, Top 5 sur Gand-Wevelgem, podium sur le GP E3, victoire aux « 3 Jours de la Panne »,… . En bref, cette équipe a su performer partout…sauf sur les Ardennaises où elle a montré ses limites en étant incapable de faire mieux qu’un Top 15 sur la « Flèche Wallonne » grâce à Laurens De Plus.

L’homme-clé : Primoz Roglic

C’est d’une logique implacable : celui qui a fini numéro 1 mondial, qui a remporté la Vuelta, le Tour de Romandie, Tirreno-Adriatico », l’UAE Tour, deux classiques italiennes et terminé sur le podium du Giro est l’homme fort de son équipe. Cet homme, c’est Primoz Roglic. Après une saison 2018 plus qu’encourageante avec en point d’orgue une 4ème place sur le Tour de France, rien de surprenant à voir le Slovène tutoyer les sommets comme il l’a fait cette saison.  Reste à confirmer la saison prochaine mais la cohabitation avec Tom Dumoulin peut causer un réel problème de leadership dans cette formation.

La recrue : Tom Dumoulin

Après une saison 2019 gâchée par sa blessure au genou, le vainqueur du Giro 2017 aura sûrement à cœur de se reprendre au sein de sa nouvelle équipe. Le Papillon de Maastricht complétera une nouvelle armada en montagne avec Primoz Roglic, donc, mais aussi avec Steven Kuijswijk, George Bennet, and cie… New Team Ineos ? À voir maintenant comment vont être définis les leaderships… New Team Movistar ?

La révélation: Amund Grondahl Jansen

Avec seize Top10 dont 3 succès, le champion de Norvège a réalisé une saison pleine et pourrait devenir à moyen terme un outsider dans les sprints massifs opposant les meilleurs mondiaux. Capable de briller sur les Flandriennes, sur les classiques ou sur les étapes plates, Amund Jansen engrange de l’expérience au côté de Dylan Groenowegen et progresse de saison en saison, en témoigne la confiance de son équipe qui l’a inscrite sur la Grande Boucle pour la seconde année consécutive. Wait and see…

Jumbo-Visma en 2019, c’est :

  • 51 victoires
  • 3ème équipe World Tour
  • Un Grand Tour : la Vuelta
  • Mais aussi des courses d’une semaine : le Tour de Romandie, Tirreno-Adriatico, l’UAE Tour
Crédit Photo : Eurosport
Matthieu HEYMAN

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :