Basket-ball NBA

Cam Reddish : le troisième larron de Duke

On l’oublie trop souvent lorsqu’on évoque l’équipe du Brotherhood de Duke. Les médias préfèrent parler de Zion ou de RJ jugés plus spectaculaires et plus prometteurs. Cam Reddish faisait bien parti de l’université de Caroline du Sud, et a même sauvé plusieurs fois ses coéquipiers sur des shoots clutchs. Les Olympistes ont décidé de suivre ce rookie cette saison.

Qui est Cam Reddish ?

Né en 1999 en Pennsylvanie, Cameron suit le parcours typique d’un excellent jeune joueur. Il intègre facilement l’équipe de son lycée : les Boys’ Latin School of Maryland. Surclassé grâce à son niveau, le joueur intègre une école plus prestigieuse : le Westtown School. Sélectionné, comme de nombreux joueurs lycéens, au McDonald’s All-American Boys Game. Il rencontre cette année là, trois autres joueurs dont deux ultra-médiatisés : Zion Williamson, RJ Barrett et Tre Jones. Les trois joueurs se sont donc, probablement entendus pour rejoindre l’université de Duke et Coach K. Dans un simple communiqué, contrastant avec « The Decision » de Williamson, Cam Reddish annonce qu’il rejoint les Blue Devils et se lance dans la conquête du titre NCAA.

L’ancien ailier de Duke mesure 2m01 pour 98kg. Jugé trop frêle pour le poste 4, malgré une belle envergure, ou trop lent pour le poste 2, le joueur est souvent reconduit au poste 3 où il peut shooter et faire parler sa vision de jeu à sa guise. Malheureusement, le fait d’avoir joué avec deux mini-stars n’a pas dû lui être bénéfique. Assez timide balle à la main, il refuse de nombreux tirs pourtant ouverts, préférant laisser le ballon à Williamson au poste bas. Sa qualité de shoot est tout de même à relever, auteur d’une saison avec 33% à 3 points mais seulement 35% au cumul avec les autres shoots, étant donné la prise de shoot plus compliqué. Coach K lui a également appris le jeu au poste bas (comme il sait le faire), le joueur est maintenant dôté de sérieuses bases et des fondamentaux bien huilés. Rajoutons également une tendance à être clutch quand ses partenaires ne sont pas dans le match. La marque des grands joueurs est de faire la différence et Coach K a vite compris que lors de la dernière minute Reddish se sublimait, capable de prendre des shoots incroyables. Toutes ses qualités n’ont pas échappé aux différents scouts.

Draft 2019 : le nouveau faucon débarque dans le nid

Crédit Photo : The Atlanta Voice

Le 20 juin 2019, lors de la 73ème Draft de l’histoire de la NBA, Adam Silver s’avance et annonce « With the 10th pick in the 2019 NBA Draft the Atlanta Hawcks select… Cam Reddish from Duke University ». La foule s’est alors levée pour applaudir le nouveau faucon qui aura la chance de jouer avec un autre jeune joueur choisit l’année précédente : Trae Young. Le jeune meneur pourra donc régaler ce joueur, en lui délivrant des passes parfaites pour pouvoir finir et augmenter les stats.

Cependant les choses ne seront pas si faciles. En effet, les Hawks par le biais d’un trade de pick de Draft ont réussi à signer DeAndre Hunter (4ème pick), champion universitaire avec les Cavaliers de Virginie. Le joueur joue au même poste que Cam Reddish, la concurrence sera rude entre les deux talents. La timidité de Reddish sur certains plans de jeu jouera sûrement en sa défaveur.

Les choix du coach Pierce seront donc difficiles mais le coach pourra faire tourner le jeune effectif. Du côté des Olympistes, on salive déjà de voir jouer Trae Young, Cam Reddish, DeAndre Hunter, John Collins et Kevin Huerter. Les jeunes faucons s’appuieront encore cette année sur l’expérience de Vince Carter qui entamera sa 22ème et dernière saison. Le coach et les joueurs sont confiants : Atlanta peut revenir au sommet grâce aux jeunes, à l’image du Process à Philadelphie (espérons juste que personne ne connaisse un destin à la Markelle Fultz ou Anthony Bennett…).

Crédit Photo : Inside Basket
Thomas FRAISSE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :